San Telmo

Publié le par Mickael

Un grand soleil tardif ecorche les facades

Du rouge au decati encore une rasade

Lumiere rasante comme l´aile d´ un condor

empennage qui traìne au long des toitures

La nuit s´approche a pas feutres de puma

Un viellard le teint vert mate bourre sa pipe avec les cendres du jour

qui pose un genou puis l´autre sur l´horizon tragique

Et les boulevards vont roides au long d´un cordeau dolent et viennent

reciproquement dans le quartier de San Telmo

 comme des danseurs de tango

21h les balcons s´ecroulent comme les glaciers d´El Calfate

21 h au cadran tropical et moite et mou comme chez Dali

un jour banal a buenos aire

un jour qui se cabre

a l´approche horizontale du couperet

 

( Buenos aire, quartier de San Telmo )

qui n´est encore qu´une bride tendue prete a rompre

Publié dans cyclotropisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article